Comment et quand passer de l’allaitement maternel au biberon

passer-allaitement-biberon

L’allaitement maternel est l’activité la plus sensationnelle, qui lie une mère à son enfant. Il renforce le lien mère-enfant et participe à la croissance optimale du bébé. Ce dernier jouit ainsi d’une santé robuste, d’une bonne croissance et de l’affection maternelle.

Cependant, il arrive toujours le moment, où le lait maternel doit faire place au biberon. Comment passer alors, du sein au biberon ? Quand le faire ? Et quelles sont les raisons de ce passage ? Le présent article apportera donc les réponses, à toutes ces interrogations.

Allaitement régulier et continu avant sevrage

Avant de passer au biberon, il importe que le bébé ait bénéficié d’un allaitement régulier et soutenu. Cet allaitement assure à l’enfant une bonne croissance et une solidité physique, s’il est régulier jusqu’à 6 mois d’âge. Il participe également au renforcement du système immunitaire du nouveau-né et le protège contre tout mal, même après le sevrage.

Quelles sont les raisons qui amènent une mère à sevrer son bébé

Pour commencer, plusieurs raisons justifient le sevrage d’un enfant. Elles sont pour la plupart, d’ordre familial, sanitaire ou encore professionnel. Au nombre de ces raisons, figurent entre autres : la reprise du boulot de la mère du bébé ; un mauvais état de santé ou la perte de cette dernière. Il y a aussi le désir de créer pour le bébé, des relations avec son papa, ses frères et sœurs ou autres membres de sa famille.

Quand est-il conseillé de sevrer son enfant

Lorsque l’enfant atteint deux d’âge, le sevrer devient une nécessité. Cela s’explique par le fait qu’à cet âge, la composition nutritionnelle du lait maternel n’arrive plus à satisfaire les besoins alimentaires et nutritionnels de l’enfant.

Il est important de sevrer son enfant progressivement

passer-allaitement-biberonPasser de l’allaitement maternel au biberon est un processus délicat, qui nécessite calme et douceur. En effet, remplacer le lait maternel par un autre lait peut s’avérer désagréable pour le bébé. Cela doit donc se faire progressivement, afin que l’enfant se familiarise aux nouvelles sensations.

Comment bien sevrer son bébé

Pour » on pourrait commencer par réduire la fréquence de tété, de moitié, par jour. Une fois que le bébé assimile cette règle, l’on réduira cette fréquence de 2/3 par jour. Répéter cet exercice sur trois semaines, voire un mois, permettra de sevrer l’enfant avec facilité. Moins le bébé tètera, plus la montée laiteuse sera réduite et mieux le sevrage pourrait réussir.

Introduire un lait infantile et les aliments

Le lait choisi doit être exempt de sucre, tout en tenant compte des besoins nutritionnels du nouveau-né. Il serait également appréciable que ce lait se rapproche le plus possible, du lait maternel. Cette dernière caractéristique facilitera beaucoup l’adhésion du bébé, à son nouveau lait. Se rapprocher donc d’un pédiatre pour le choix de lait infantile est la solution adéquate pour parfaire le sevrage.

Par ailleurs, les tétées réduites devront être remplacées par une alimentation adaptée à votre boud’chou. Cette étape est la plus déterminante, dans la réussite du sevrage. En pratique, dès 6 mois d’âges, commencez par lui donner des céréales, du poisson sans os, de la purée de fruits ou de légumes et d’autres aliments mous. Diversifiez son alimentation et assurez-vous que votre enfant aime ce qu’il mange.

À 9 mois, vous pourrez commencer par lui donner les aliments plus complexes comme les légumineuses et les viandes. Toutefois, il faudrait que ces derniers soit bien cuits et assez mous pour le bébé.

De quoi a-t-on besoin pour bien sevrer son enfant ?

Le sevrage d’un bébé nécessite un équipement de base complet, lorsqu’on veut le réussir convenablement. En effet, sevrer son enfant est un travail permanent, si bien, qu’il faut se munir du nécessaire pour s’en sortir. Il importe dans cette circonstance d’accorder plus d’importance au biberon, aux jouets, à la poussette et au lait du bébé.

Choix du biberon

donner-biberonLe type de biberon à utiliser pour le sevrage d’un enfant, compte beaucoup pour l’épanouissement de ce dernier. Pour cela, il faut faire recours à un biberon de caractéristiques approximatives à celles des tétons de maman. La forme et la texture du caoutchouc d’un biberon, lorsqu’elles s’apparentent aux tétons maternels, facilitent l’accord du bébé. Aussi, il faut tenir compte du bébé (âge et poids) dans le choix de la grosseur du biberon.

Par ailleurs, il faudra préférer les biberons de très bonne qualité. Ceux en verres sont l’idéale. Renseignez-vous afin de pouvoir choisir un ou des biberons qui respectent la réglementation en vigueur. Cependant, il est important de respecter les règles d’hygiènes en rapport avec l’utilisation du biberon. Cela permet d’éviter que votre bébé attrape des infections.

Choisir une bonne tétine

Pour les jouets de l’enfant, il faut privilégier ceux qui sont mous et susceptibles d’être portés à la bouche. Ainsi, il est toujours préférable d’adopter une tétine en silicone ou en caoutchouc, par analogie aux tétons. Disposer de ces jouets serait apaisant pour le bébé et libérateur pour sa mère. Plus l’enfant jouera avec sa tétine, moins il réclamera le sein.

Choix d’une poussette

Il faut ici, privilégier une poussette de sortie, afin que le bébé parte en promenade. Faire sortir fréquemment l’enfant, lui permettra de moins tété et de plus s’habituer aux biberons et aux tétines. La poussette est donc un atout majeur, pour le sevrage. En plus, cela est moins contraignant pour une mère travailleuse.

En bref, le sevrage d’un nouveau-né est une opération longue et délicate. Toutefois, suivre les conseils prodigués faciliterait pleinement le passage de l’allaitement maternel au biberon. Ce passage peut s’avérer tout aussi bénéfique pour la mère, comme pour son bébé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *